Quantcast

Interview Tristan Derrien Le Faucheur

Interview Tristan

Q : Bonjour Tristan, présentez-vous.

R : Je m'appelle Tristan Derrien Le Faucheur, né a Monaco, j'ai 26 ans, diplômé ingénieur en génie mécanique au Mans, je suis aujourd'hui, entre autres, Président fondateur d'une écurie automobile "Le Faucheur Racing Team (LFRT)".

Q : Comment se déroule le quotidien d'un jeune auto-entrepreneur comme vous dans le monde de l'automobile ?

R : C'est avant tout beaucoup de travail sans compter ses heures pour construire et mener à bien un tel projet afin de pouvoir vivre de sa passion. Dans le sport auto, on est amené à rencontrer beaucoup de monde, que ça soit des pilotes, des mécaniciens, des ingénieurs, des chefs d'entreprises... ce qui permet de replacer l'humain au cœur des activités et des centres d'intérêt car il faut que toutes relations soit "win-win" afin qu'on puisse grandir et évoluer tous ensembles vers un objectif commun. En tant que chef d'entreprise dans ce genre de projet, il faut se placer en leader, effectuer autant le travail du chef d'entreprise que celui de l'ouvrier, être présent physiquement et psychologiquement dans les bons comme les mauvais moments, en résumé, on doit être un leader et un "bon père de famille" à la fois.

Q : Comment en êtes-vous arrivé à créer votre propre écurie automobile ?

R : À l'âge de 3 ans, je m'en souviens encore, c'était en mai 1999, j'ai assisté pour la première fois de ma vie au grand prix historique de Monte-Carlo. Je jouais avec la F1 miniature de Mika Hakkinen quand un départ a été donné, j'ai ressenti une telle émotion, une telle excitation depuis les tribunes que j'ai compris que c’était ça ma vie. J'ai eu la chance aussi, grâce à mon père qui était agent de police à la police maritime de Monaco, de partager des repas sur les paddocks de grands pilotes tels que Michael Schumacher, Nico Rosberg, Fernando Alonso et d'autres, ce qui a d'autant plus forgé ma passion pour le sport automobile. C'est cependant un monde fermé auquel je n'ais pas pu avoir accès forcément pour des raisons notamment économiques, même si j'ai pu en avoir un aperçu avec différents tests en monoplace, rallye, proto... Lors de mes études j'ai pu effectuer un stage à Paris chez un constructeur automobile qui m'a laissé la liberté et la responsabilité de créer une voiture sur plan et de la rendre réelle par la suite, et c'est véritablement cet événement qui m'a donné le déclic final nécessaire pour réaliser mes propres projets. Étant fan depuis ma plus tendre enfance du grand Enzo Ferrari, j'ai pu grâce à ce stage me prendre au jeu et durant 8 mois pouvoir suivre ses traces. J'ai pu faire un stage chez SMP Racing ou je me suis enfin retrouvé au sein des paddocks en tant qu'acteur de la mythique course des 24 Heures du Mans, et c'est à cette occasion que j'ai pris conscience que le sport automobile est réellement fermé au public qui devrait être pourtant au centre de ce sport car sans eux il n'existerait pas. Depuis mon objectif principal est de rendre à César ce qui appartient à César, de rendre le sport automobile accessible au plus de personnes possible.

Q : Ou en êtes vous aujourd'hui et que voyez vous pour le futur ?

R : Il faut savoir qu'il y a environ 4 ans, le 28 Mars 2018, on a commencé à 5 avec 44€, et nous sommes aujourd'hui un peu plus de 400 à travers toute l'Europe. Aujourd'hui on touche à tout et on fait de tout, du karting de location à la monoplace. On propose des programmes adaptés en fonction du budget des personnes car encore une fois je trouve que c'est important de permettre à un maximum de gens de pouvoir s'amuser à n'importe quel prix. On a eu la chance en 2019 d'avoir un ancien grand nom de chez Ferrari, Bruce Lorgeré-Roux, qui nous a suivis sur ce projet et qui nous ouvre des portes qui étaient avant inaccessibles. Il est aujourd'hui un de nos pilotes officiels avec qui nous avons pu participer notamment à l'Ultimate Cup Series dont nous détenons aujourd'hui la plupart des records. Il est sorti de sa retraite sportive juste pour nous et est aujourd'hui prêt à aller gagner tout ce qu'il lui reste à gagner (24h du Mans, Porsche MobilOne Supercup, Pike's Peak), c'est un grand pilote qui le mérite. Depuis qu'on a créé LFRT, nous avons remporté toutes les plus grandes courses dans les catégories/championnats dans lesquelles nous nous sommes engagés et on compte bien continuer à progresser avec comme objectif principal actuel de gagner la Porsche MobilOne Supercup pour pouvoir un jour je l'espère participer aux 24h du Mans avec nos propres voitures.

Q : Y a-t-il aujourd'hui des gens qui vous ont aidé dans cette aventure humaine et que vous aimeriez remercier aujourd'hui ?

R : Je ne pourrai pas aujourd'hui remercier tout le monde tant il y a eu de rencontre et de passion partagée, je me dois cependant de remercier des partenaires qui m'ont beaucoup apporté tels que Racing & Emotion, AXA France, ProGkom, MonacAir et tous les autres. Je ne leur dis pas assez mais je veux aussi remercier toute mon équipe qui se donne à 100% et mes amis et ma famille qui m'ont toujours soutenu.

Anthony ELENA

 

Images


Warning: mysqli_fetch_array() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /var/www/portofinonews.it/news_dettaglio.php on line 234